Yoga Enfants

terre et ciel

 

Srishti Krama:LE YOGA DES JEUNES


Rayonnement, Santé, Croissance, Souplesse,

Intelligence et Action.

 

Approche


En sanskrit, Srishti Krama signifie « l’action accomplie durant le premier âge ».

Il correspond à l’émission, au lancement vers une découverte, à l’expérimentation de nouveaux éléments. Il permet notamment le renforcement de la santé, l’aiguisement des sens, le développement de l’endurance…

La pratique de Yoga qui s’adresse aux enfants et aux jeunes est une technique d’entraînement comportant des enchaînements de postures, des défis pour placer et comprendre l’alignement naturel du corps. Elle développe chez l’enfant une attitude positive qui supporte la quête de réussite indispensable à tout processus de croissance.

Dans le Yoga du premier âge, tout est mouvance, créativité… Chaque idée ouvre une nouvelle piste d’investigation… La clé de cette approche est le goût de réussir et la joie d’entreprendre.

 

Témoignage


Benoît participe à son premier cours de yoga à 11 ans. Il est très raide, aussi bien en avant qu’en arrière. Son esprit à tendance à s’éparpiller. Il est moqueur et se place toujours dans un groupe en position de chef de file.Au fur et à mesure de nos rencontres, il réussit à dénouer son corps et à s’affirmer dans les postures toniques qui nécessitent une bonne résistance physique. Son attitude change; il accepte d’écouter et de regarder les autres et d’aider les plus jeunes. Il devient capable d’une attention pleine et entière. terre et ciel

 

Expérience


Diplômée orthophoniste par la faculté de médecine de Tours en France en 1987, je me suis rapidement tournée vers le yoga pour enrichir ma pratique thérapeutique. J’ai compris que le corps était partie intégrante du processus de croissance.

J’ai donc conduit deux types d’interventions auprès des enfants dont j’avais la charge: d’une part une intervention classique d’orthophonie, d’autre part une intervention mixte où le jeune participait sur une base volontaire et hebdomadaire à un cours de yoga.

Les résultats m’ont convaincue de l’immense potentiel du Yoga auprès des jeunes. Le groupe des enfants qui venait au yoga développait plus facilement une attitude autonome et évoluait plus rapidement en terme de parole et de langage. Je percevais l’importance du corps pour stimuler le processus de maturation et les forces de guérison. Aussi bien au niveau moteur, spatio-temporel, faculté d’intégration, ouverture relationnelle, confiance et écoute… J’ai alors choisi de partir en Inde pour parfaire mon approche et étudier l’enseignement offert aux enfants du point de vue de la tradition.

Après les jeunes français, j’enseignais aux enfants Indiens. Cela fut une révélation! Une pratique entièrement construite et animée pour les jeunes! Rien àvoir avec un cours adulte, ni par la forme, ni par la fonction… Je commençais à saisir la puissance de cette technique et décidais de la transmettre aux professeurs de yoga, aux enseignants et à tous ceux qui souhaitent offrir le meilleur à leurs enfants. Sur le terrain avec les jeunes, j’ai animé de nombreux stages sur un mode créatif où la joie était toujours au rendez-vous : « Yoga et Poney », « Yoga et Vie de château », « Yoga et Vie de bohème », « Yoga, Danse et Chant », « Yoga et Vie d’artiste », et parallèlement, j’ai proposé des ateliers pour les enfants et les adultes, des rencontres trans-générationnelles d’éducation mutuelle dont le succès m’a valu des témoignages touchants qui m’ont encouragés à poursuivre ma quête: « l’enfant maître et disciple », « Corps à corps », « Coeur à coeur », « l’Enfant et l’art de la relation », « Grandir ensemble », « Yoga et joie », …

Aujourd’hui je me tourne vers les enfants à demandes particulières et je développe des outils adaptés à leur spécificité. Ainsi, j’ai pu travailler en pédopsychiatrie, avec des jeunes multi handicapés, avec des enfants autistes… Je continue d’apprendre puisque mes véritables maîtres sont les enfants et qu’ils ne cessent jamais de me transmettre de nouvelles pistes de recherche.

Le centre de yoga « Terre et Ciel » propose des formations personnalisées à ceux qui désirent entrer dans la magie de cette approche alliant la tradition et l’ouverture à la nouvelle génération selon la formation de base et la demande de chacun. Nous offrons des outils adaptés au cadre de l’intervention.

Vous pouvez nous rejoindre pour plus d’information ou toute demande particulière.

 

Le yoga de l’expansion


Srishti, l’expansion en action

Notre début de siècle marque le temps à un rythme rapide. Au grand galop nous arrivons, au grand galop nous repartons. L’agenda déborde, les heures creuses, les moments de rien sont largement minoritaires. Sous l’égide de cette course collective nous cherchons des pistes d’atterrissage, des moyens d`échapper à la frénésie. Le yoga s’inscrit dans cette quête, il enseigne la puissance de l’instant et la verticalité du temps. Ce rythme de vie influence nos enfants. Pour eux aussi le yoga est une voie royale!

L’enfance, période de croissance, une étape de vie où tout est en devenir, avec une ouverture particulière à l’absorption des connaissances, des expériences. Srishti krama correspond à l’enseignement du yoga jusqu’à l`âge de 25 ans. Ce premier palier concerne les huit membres du yoga, soit la relation avec autrui, avec soi-même, avec le corps, avec les sens, avec le souffle, avec l’attention, la concentration et l’intégration. La tradition propose des points de réflexion quant à cette transmission spécifique à travers srishti krama.L’accent est mis sur la croissance certes, mais aussi sur la reconnaissance du pouvoir personnel, l’unicité de notre incarnation.

Dans le contexte actuel, enseigner aux enfants est un privilège et un défi. Privilège d’accompagner le jeune dont la fraîcheur et l’authenticité nous touchent. Défi de transmettre ce qui est juste maintenant.

Deux axes apparaissent essentiels dans cette approche : le temps et l’espace. Deux piliers qui consolident notre présence dans l’ici maintenant.

Le temps vécu en accéléré limite l’accès de la conscience, car il contient peu ou pas de pauses pour se ressourcer et intégrer. Les enfants vivent souvent dans l’absence du présent, projetés vers demain. Considérant ce décalage, nous devons arrimer leur attention afin d’intensifier l’enracinement à l’instant. Pour être présent, il faut avant tout être intéressé. C’est le plaisir qui guide nos choix. Nous devons rejoindre le jeune dans sa sensibilité, créer le lien qui va soutenir la pratique. Ce premier ancrage est imprévisible, il active notre créativité!

L’intérêt s’installe le plus souvent lorsque le jeune sent notre qualité d’accueil inconditionnel, il est bon d`être écouté et entendu. À partir de là, toutes sortes de propositions sont possibles. La pratique commence au rythme du groupe. Si les jeunes sont dispersés, nous cherchons un jeu qui donne du mouvement et établit une connexion avec la terre. Si au contraire, le groupe est avachi, nous nous retrouvons au calme pour allumer le feu de notre rencontre. Cette première étape crée la complicité avec chacun, elle est magique.

Le temps implique le rythme et la durée. En lien avec ces paramètres, nous varions les propositions, de la lenteur à la rapidité, de la fluidité à la discontinuité. Le corps s’adapte et l’attention est nourrie, la répétition mécanique n’a pas sa place. Les enchaînements de postures se prêtent bien à ce jeu. Ainsi, il est possible de partir de la posture quadripède et de faire suivre toutes sortes de variations qui forment une chaîne de mouvements autour d’une même position. Les yeux ouverts le goût de la réussite est stimulé dans un jeu corporel original et inventé sur mesure. La phase dynamique des postures comprend toutes les directions du travail physique : extension, flexion, ouverture, rotation. C’est un moyen efficace de stimuler la circulation de prana, l’énergie, d’assouplir et de renforcer le corps. Cette approche ressemble à une danse soutenue par des sons, des chants ou de la musique. Elle éveille à la fois l’aspect moteur et l’expression de soi.

L’exploration se poursuit avec l’arrêt sur image: la posture statique qui fixe une pause dans l’écoulement du temps. Cette posture doit être assez puissante pour retenir la curiosité du jeune, sa durée donne du pouvoir à ses effets. En effet, une posture comme kurmasana, la tortue, amène une qualité d’intériorisation si l’action est maintenue un certain temps, variable d’un individu à l’autre. Durant la statique, l’attention doit être renforcée, supportée, intéressée, interpellée. Les pensées s’orientent sur une sensation, une visualisation, une énumération ou un simple comptage numérique dans toutes les langues connues et parlées. La statique devient un « challenge » où le corps et la pensée qui l’habitent sont pleinement complices.

Le temps accélère dit-on, est-il possible de le suspendre quelques instants? La dimension temporelle reste subjective, une minute peut paraître éternelle et une journée engloutie dans un tourbillon. Le yoga avec les jeunes vise un contact privilégié avec soi-même où il est nécessaire de prendre le temps simplement et d’intensifier le présent.

Le deuxième paramètre qui enracine notre présence: l’espace. Celui-ci est tout aussi relatif, il varie selon le regard que nous posons. Le grand et le petit n’existent qu’en relation avec plus grand et plus petit… Avec les jeunes, il est intéressant d’explorer cette dimension. Principalement, éveillez la conscience à l’espace corporel, le corps comme un espace de vie, avant d`être un espace personnel. Là, se déploient des sensations plus ou moins agréables, une mouvance subtile liée à l’énergie. Être témoin de cet espace induit une conscience fine, lorsque les pressions, les inconforts s’installent, l’espace intérieur diminue. C’est la notion de dukha, la caverne de l’ombre. Si cet inconfort persiste, l’angoisse prend place comme par manque d’espace.
Pour les enfants, ce processus est beaucoup plus mobile que pour la majorité des adultes. Repérer cette sensation de fermeture, c’est déjà pouvoir se mettre en mouvement pour la remplacer par plus d’espace, plus de douceur…

La conquête de soi-même est aussi possible à travers la conquête de l’espace qui m’entoure. C’est le processus gagnant du tout jeune enfant qui développe son autonomie en élargissant son terrain de jeu. Avec les postures, nous pouvons jouer dans un espace multidirectionnel. C’est ainsi que les postures inversées ont souvent beaucoup de succès et l’utilisation de supports variés qui élèvent la posture : un pied sur le banc, l’autre sur la chaise, ouvrir le buste aux forces du ciel! Nous pouvons expérimenter avec plaisir toutes les positions d’équilibre qui rivalisent pour nous donner une nouvelle perspective de l’espace qui nous entoure. Les positions d’extension et d’ouverture créent vite la sensation de s’envoler… Après l’espace intérieur et l’espace d’action, il y a l’espace inter relationnel. Cela correspond à la place que chacun prend ou souhaite prendre au sein du groupe. Dans une version srishti, expansion et croissance, l’espace est un jeu, s’approcher, s’éloigner, se coller, se cacher… profitons de la présence des autres pour conquérir ces espaces. Les postures à deux, à trois, à quatre, sont aussi une belle variation sur ce même thème. Nous savons l’importance de ce repérage spatial pour activer les fonctions cognitives et stimuler la présence; le jeu des appuis, la dynamique des mouvements précis ou fluides, donc l’utilisation consciente de l’espace, stimulent la force de vie. Les liens s’établissent alors avec le sens de la verticalité, la capacité de résister ou de lâcher…

Srishti krama offre une multitude de possibilités. C’est un tremplin qui supporte la force d’évolution, supporter dans le sens de donner des moyens, vivre des expériences, reconnaître les failles et cibler le meilleur de soi- même. Cette approche s’ouvre à 360 degrés sur le monde, elle utilise toutes sortes de stratégies pour donner du pouvoir à l’enfant, au jeune, le pouvoir de se connaître et de se relier. De mon point de vue, il s’agit avant tout de l’épanouissement de «qui es-tu? », plutôt qu’un protocole standardisé qui produit des enfants sages!

Marie-Claire Dumont
Centre de Yoga Terre et Ciel
St- Paul-de-Joliette
Mai 2007